ACTUALITES

Chers Oldupiens,  encore confiné, OLD'UP reprendra en 2021 les activités en "présentiel". Néanmoins, quelques réunions sont maintenues en visioconférence, pour plus de précisions contactez les responsables de groupes. Agenda > Cliquez ici

Nouvelles parutions OLD'UP : "Rencontres tardives" (frais de port offerts) et "Fragilité et force du lien", à découvrir ici

Et à écouter: Martine Gruère sur France Info le 2 décembre.

« Etre âgés et acteurs du dialogue numérique contemporain »

2018-2019-2020
Un projet expérimental, action pilote concernant l’utilisation des tablettes numériques par les nonagénaires, a eu lieu soutenu par les Fondation de France,  Fondation FREE,  Fondation des Petits Frères des Pauvres, Ville de Paris, la CNAV, Masfip. 
« Etre âgés et acteurs du dialogue numérique contemporain » est une action innovante dans la façon d’appréhender la très grande vieillesse et le nonagénaire…(ayant tant de choses à partager s’il en a l’opportunité). Dans le même temps, l'objectif de cette action a été l’ébauche d’une nouvelle compétence professionnelle.
EN 2020, OLD'UP a rédigé un cahier pédagogique à destination des aidants et des fiches-mémo. La conférence des Financeurs Paris, la CNAV, la Fondation de France puis la Masfip ont soutenu ce projet qui a donc pu se réaliser grâce à eux. OLD'UP les remercie.

OLD’UP développe des actions en direction d’un public plus vulnérable et fragile et en particulier depuis 2013 dans des maisons de retraite, foyers-logement et EHPAD. OLD'UP a initié l’apprentissage du numérique auprès d'un public âgé qui inclut 2 générations de 70 ans à plus de 90 ans. Les empêchements physiques plus ou moins ponctuels rompent la communication. L’utilisation de tablette, la visioconférence, la navigation sur un site familier, deviennent des moyens de prévenir un retrait de la vie sociale.  

L’apprentissage à l'utilisation du numérique s’inscrit dans la prévention de l’isolement, du sentiment d’inutilité, de vide, d’ennui d’un public fragilisé, vulnérable qui peut continuer à participer pour avoir une place, un rôle dans la société. L’information, la communication sont nécessaires au maintien de l’autonomie. 
Au sein du comité scientifique de OLD’UP, présidé par le professeur Robert MOULIAS, gériatre, et Marie-Françoise FUCHS présidente d'honneur de OLD'UP, une réflexion a été et est menée concernant les apprentissages possibles pour les personnes en perte d’autonomie résidant en EHPAD. 
 
LES FORMATIONS ONT ETE TERMINEES EN 2019, suivies par une EVALUATION avec passage de questionnaires et entretiens qualitatifs longs. L'analyse rédigée des conclusions est disponible. Voici quelques témoignages de personnes qui ont bénéficié des formations à l’utilisation de la tablette. Ces témoignages parlent d’eux-mêmes quant à l’expérience vécue, qu’elle soit positive ou négative.
"Retrouver autonomie et liberté vis à vis du numérique avec le projet "être acteur dans le dialogue numérique".
« L’outil informatique est un outil précieux. Je m’y suis mise tard. L’apprentissage m’a demandé bien des efforts, mais je ne regrette pas de les avoir fournis car les efforts permettent de garder son cerveau et sa pensée en activité. Et quand je vois les résultats, je suis récompensée. En vieillissant, il y a beaucoup de choses qu’on ne peut plus faire naturellement. Mais au lieu d’abandonner, je m’adresse à mon corps comme s’il était autre chose que moi-même, comme si nous étions deux. Je lui dis écoute fais un effort, tu dois pouvoir y arriver. Et ça marche ».
 
« Il ne suffit pas de mettre une tablette entre les mains d’une personne âgée pour qu’elle sache aussitôt s’en servir ! Il y a de nombreux obstacles à surmonter, liés à la mémoire, au vocabulaire technique… Et de la même manière, il ne suffit pas de demander à un jeune, animé de la meilleure volonté du monde, de prendre en charge la formation d’une personne âgée sans qu’il ait lui-même été formé au préalable. Un jeune ne peut même pas imaginer ce qu’est un nonagénaire ! Cela dit, et j’en ai été témoin à plusieurs reprises lors de cette expérience avec OLD’UP, si on s’y prend bien, avec la bonne méthode et le bon matériel pédagogique, cela peut marcher, et cela peut même marcher très bien ! ».
 
« L’usage et la connaissance de la tablette sont d’une importance essentielle aujourd’hui. Je vis cette expérience personnelle. Président de l’association OLD’UP, je ne peux plus faire comme si la révolution numérique n’était pas advenue. Communiquer deviendrait trop difficile. La tablette n’est pas une dépendance supplémentaire mais une bonne façon d’en éviter beaucoup. Bref, j’apprends, encore faut-il que je ne me lasse pas d’apprendre. Cet apprentissage toujours en cours, parfois délicat parfois heureux, m’incite avec chaleur à remercier et à féliciter et les apprentis et les formateurs… »
 
2019  Un article paru en février de Julian C.L. Lai⁎, Daryl Y.H. Lee (Psychophysiology Laboratory, Department of Social and Behavioural Sciences, City University of Hong Kong, Hong Kong) précise "que la culture des réseaux sociaux freine l’augmentation du cortisol diurne dans les communautés de personnes âgées. Le cortisol est cruciale pour la réponse au stress et le processus du vieillissement, et une étude récente a démontré qu’un niveau plus bas de cortisol est associé à la longévité". Vous pouvez lire la suite en téléchargeant l'article en PDF bas de cette page.
 
La population nonagénaires suscite une attention particulière.  Si les nouvelles technologies sont souvent décriées car elles semblent isoler le sujet dans quelque chose de très individuel et dans la rupture du lien à l’autre ; elles peuvent également se montrer comme un outil indéniable à son effet contraire : connexion, partage, communication, divertissement et échange sont les mots d’ordre de l’action.

Le cerveau regorge de surprises et sa plasticité ne cesse de nous étonner. Les apprentissages sont accessibles à tout âge, encore faut-il les solliciter de manière efficace. C’est l’idée que promeut OLD’UP en organisant cette action pilote : proposer un accompagnement du nonagénaire sur le terrain du numérique, des nouvelles technologies et plus particulièrement de la tablette numérique ; apprentissage basé sur l’échange intergénérationnel autour d’une culture commune et supporté par un outil ouvrant un champ de possibilité presque infini, contribuant au maintien durable de l’autonomie et du bien-être. Acquérir ou conserver des habiletés et savoir-faire facilite grandement l’acceptation et l’utilisation des aides technologiques au quotidien appelé à se développer.

L’idée est tout autant permettre aux plus âgés de rester en contact avec les proches, familles, amis ou réseaux de sociabilité, être informés et attentifs à la marche du monde, s’amuser en découvrant les jeux en ligne ou sur la tablette, dédiaboliser le digital que de créer une nouvelle compétence, un nouvel emploi dans le champ du service à la personne.

Les nonagénaires intéressés à bien vouloir se prêter au jeu, feront part de leurs attentes quant à ce type d’action dans le cadre d’entretiens préalables et les formateurs seront sensibilisés aux particularités de l’apprentissage pour un public âgé.

 

EN 2019 l'action a été évaluée  (disponible sur demande).

EN 2020 un guide, (à destination des aidants),  sur l'apprentissage des très âgés a été rédigé. 20 fiches-mémo pour les personnes âgées et utilisatrices sont en cours de fabrication. L'ensemble Guide + fiches sera diffusé à la fin de l'année.

 
 

Cliquez sans hésiter, sur une de ces références pour en savoir plus…
Commentaires fermés
Lieu atelier: 
Chez M.F. Fuchs
Animateurs: 
M.F. Fuchs
Lieu atelier: 
Chez M.F. Fuchs
Animateurs: 
M.F. Fuchs