ACTUALITES

OLD'UP vous souhaite une BONNE NOUVELLE ANNEE 2020 !
Pensez à renouveler votre adhésion 2020.  Pour tous les généreux donneurs de sens lire ici

> 3 février : Conférence 5 à 7 de OLD'UP avec Serge Tisseron sur le thème "Robots et personnes âgées"
informations ici

> informations évènements à venir : ici

 

La gouvernance de OLD'UP

Dans cet espace vous trouverez,  l "Ordre du Jour" de la réunion générale. Pour les adhérents de OLD'UP un espace privé ARCHIVES permet d'avoir accès aux compte-rendus et autres documents. 
 
Programme de notre prochaine Réunion Générale du jeudi 16 janvier 2020 à 10h au C3B, 54 rue Emeriau - Paris 15è
10h   Accueil des nouveaux  
10h15 – 10h30  Le mot du Président Philippe GUTTON
10h30 – 11h  Paule GIRON nous entretiendra sur les livres qu'elle a publié dans la collection "OLD'UP"
11h – 12h  Marie-Françoise FUCHS présentera les activités du Comité Scientifique
12h -12h15  Rappel des prochains rendez-vous et notamment de la conférence "5 à 7", le lundi 3 février à 17h à la mairie  
du 7è avec Serge TISSERON sur le thème "Les personnes âgées et les robots"
Informations et question diverses. 
 
Rappel : Merci de penser à renouveler votre adhésion pour 2020.
Espérant vous retrouver nombreux jeudi prochain, je vous adresse mes amitiés.
Marie-Paule DEBRAY 
 
 
Dans les ARCHIVES de la page NOS ACTUALITES vous trouverez des Compte-Rendu et des documents relatifs à l'Assemblée Générale 2019 en particulier le rapport d'activité de l'année 2018, lequel est également à télécharger en PDF en bas de cette page.

 

Ainsi, l'Assemblée Générale de l'association a eu lieu le 18 avril 2019. Le bilan 2018 a été présenté et le président de OLD'UP, le professeur Philippe Gutton, a introduit la matinée par le "mot" de présentation ci-dessous, que vous pouvez télécharger en bas de page.

 

 "Notre assemblée générale témoigne de l’année 2018. Parlons en son introduction de la mission de témoignage citoyenne dont l’association OLD’UP est chargée de plus en plus largement et bénévolement.
De quoi s’agit-il ?  Je veux concevoir le plus clairement possible deux niveaux : - celui de l’objet, le vieillissement ; - celui du sujet, le vieux. Dans nos missions multiples en plein développement le vieillissement existe, mais le vieux, cet être humain n’est pas là. Soyons modeste, il est peu là.
Au cours des réunions et rédaction de textes nous travaillons à propos des vérités médico-sociétales du vieillissement ; les bénéfices de la longévité : son progrès et son respect, les applications de ces faits. Bien des chercheurs et acteurs en pleine action professionnelle sont là sérieux professionnellement, concernés par l’art du mieux vieillir aujourd’hui. Les paroles des vieux sont citées en exemple ; leurs actions également.
Il manque celui dont on parle. Le témoignage direct n’est pas là. Du Vieux, on parle dans son dos, vieillir est un secret bien gardé. Tout se passe comme si le vieux devait rester englués par le schéma binaire dominant-dominé. Voilà un exemple de l’invisibilité culturelle dont le vieux subit l’action.
Travailler sur la retraite sans les retraités est-ce raisonnable ? Extraordinaire le dynamisme des START’UP étayés par la Silver Economy, connaissent-elles nos demandes ? Seuls les vieux engagés par leurs âges peuvent à travers leur vrai subjectif, dire ce qu’il en est sans rester dans l’abstraction des chiffres et des allocutions.
À toutes les réunions où nous allons (assemblées Nationale, ville ou région, associations) nous sommes les seuls vieux sans honte. Comme le disait Balzac[1] : « Il y a ceux qui pensent et ceux qui dépensent ». Nous seuls pouvons penser le vieillissement et nos mille façons de le vivre parce que nous sommes vieux. Ô Combien nous savons l’énigme du bien vieillir, en vérité ! Les progrès sont considérables, les ouvertures politiques sensibles, qu’en pensons-nous ? Si penser fait la dignité de l’homme, écoutons la pensée des vieux.
Serions-nous les seuls à oser dévoiler le vieillissement ? Au fond, cette introduction à notre matinée est une pensée de conscience de la mission d’OLD’UP : s’indigner tel Stéphane Hessel au regard de l’indifférence, disons-même l’exclusion, être reçu, écouté, entendu, reconnu…parce que nous sommes vieux et heureux" .

[1]. Balzac H. de (1983). La fille aux yeux d’or. Paris : Le Livre de Poche, 1998.