OLD'UP EN BREF !

L'agenda de OLD'UP est accessible ici ou pour les groupes ici. Attention, la MDA7 est fermée !

Une nouvelle vidéo est disponible sur la chaîne YouTube de OLD'UP. Cliquez ici !

Découvrez les derniers programmes de la Silver Valley et de l'UVDT.

 

UNE ENQUÊTE NATIONALE SUR LE CONFINEMENT

CONFINEMENT(S) : OLD'UP MENE L'ENQUETE...

Ayant pris acte du confinement, OLD'UP a réalisé, en mai 2020, une enquête nationale interrogeant des personnes de 70 ans et +  à propos de leur confinement et de leur représentation de l’après. Le rapport de cette Enquête est à télécharger en bas de page ainsi que le communiqué qui a été publié à cette occasion.

En 2021, OLD’UP complète cette analyse de 2020, en organisant d'une part 20 entretiens qualitatifs longs et d'autre part 4 débats en groupes de 8 à 10 personnes membres de groupes de parole OLD'UP. Deux débats ont eu lieu à Paris, un à Marseille et un à Nantes, tous en ZOOM. Le moment du premier confinement est pris en compte comme un révélateur des principales représentations négatives associées aux personnes âgées,

Quatre thématiques issues des réponses à l'enquête nationale amènent à s'interroger sur la fragilité ou la fragilisation des vieux, leur isolement, leur inutilité ou utilité, leur attrait pour la communication via le numérique "déconnectés ou connectés".

L'objectif des débats s'avère être : Comment faire émerger de nouvelles représentations non discriminantes et plus engageantes sur le rôle des Vieux ? changer les représentations de la personne âgée pour elle-même, les proches, les pouvoirs publics, les médias ? Et aussi :  Quelles propositions de politiques publiques pour accompagner ce changement de regard ?

A propos des débats

OLD'UP a la compétence et la pratique d'animation des débats. Les 4 groupes amenés à débattre ont été animés pour chacun d'entre eux par un animateur et un rapporteur membres de l'association et rompus à l'exercice. 

À partir des témoignages recueillis dans le questionnaire, il s’agit de mettre en évidence les décalages et les écarts perçus entre un regard stigmatisant sur les personnes âgées et la représentation que les Vieux se font d’eux-mêmes, de leur place et de leur rôle. Mais aussi d’interroger ce que les apprentissages et les adaptations révélés dans l’expérience du confinement produisent de nouveau sur la perception du grand âge et la participation des Vieux à la société. 

Pour chaque thème : fragilité ou fragilisation des vieux, isolement, inutilité ou utilité,  "déconnectés ou connectés" les questions suivantes ont été débattues pendant 2 fois 2 heures.

DEBAT 1 Avec 4 questions posées

Qu’est-ce qui vous paraît vrai dans la représentation : « Vieux =  » ?

Qu’est-ce qui vous paraît faux ?

Au regard des verbatims suivants, comment les Vieux ont-ils ressenti cette stigmatisation ?

Au regard des verbatims suivants, comment le confinement a-t-il eu pour effet de renforcer ce stigmate ? A l’inverse, qu’est-ce qui a changé ?

DEBAT 2 Avec 4 questions posées

Quelles propositions pour changer le regard des Vieux sur eux-mêmes ? 

Quelles propositions pour changer le regard des proches, de la famille, de la société ?

Quelles propositions de politiques publiques pour accompagner ce changement de regard ?

En mai 2021 une première analyse des entretiens et des débats sera disponible. Elle sera suivie d'une publication complète résultats et analyse de l'ensemble des réponses 2020 et 2021. 

L'action est financée par la CNSA et la Fondation de France.

LES RESULTATS DE LA SECONDE ENQUETE

Les résultats entretiens des entretiens approfondis et des quatre débats ont été analysés et présentés par OLD'UP et le Bureau d'Etudes Emicité, dans un rapport qui a été remis au CNSA fin septembre. Une synthèse de ce rapport se trouve ici. Et un livret sera bientôt publié.

 

GENESE DE L'ENQUETE

C’est parce que les personnes âgées ont été particulièrement touchées par la crise sanitaire et qu’elles ont été la cible de nombreuses restrictions que OLD’UP a souhaité dès le mois de mai 2020 recueillir leur avis par le biais d’une enquête nationale. 5385 personnes ont répondu au questionnaire, apportant chacune la spécificité de leur regard et de leur expérience. Pour en savoir plus sur la genèse de cette enquête, cliquer dans le rectangle bleu ci-dessous. 

Ce que les personnes âgées pensent du confinement

En France et dans le reste du monde, l’épidémie de Covid-19 a touché toutes les populations, mais ce sont les personnes âgées qui ont développé les formes les plus graves. Dès les premiers foyers de contamination, les autorités sanitaires ont communiqué pour alerter sur les risques encourus par les personnes les plus âgées et des mesures fortes ont été prises, notamment la fermeture des EHPAD. Désignées comme une population « à risque », les personnes âgées ont été l’objet de toutes les attentions et il a même été envisagé de prolonger le confinement pour elles, pour mieux les protéger. Si cette mesure a finalement été écartée en raison de son caractère discriminatoire, elle a néanmoins réactivé toutes les représentations négatives sur la vieillesse et le grand âge. Qu’on les qualifie de « sénior », d’« aînés » ou de façon plus institutionnelle comme des « personnes âgées », elles ont surgi dans le débat public et de nombreux experts se sont exprimés pour souligner le risque d’isolement, le risque de développer un grand sentiment de solitude ou pour expliquer le besoin de solidarité à l’égard de cette population considérée comme vulnérable. 

Mais qu’en pensent les personnes concernées ? Comment ont-elles vécu la situation de confinement ? Ont-elles été confrontées à des difficultés particulières ? Comment se sont-elles adaptées et quel regard portent-elles sur les conséquences de cette crise sanitaire ? , 

Parce que les membres bénévoles âgés de OLD’UP se sont engagés dans des réflexions, des actions qui leur permettent de vivre mieux leur vieillissement et de rester des citoyens actifs, parce qu'ils souhaitent permettre au plus grand nombre de personnes âgées de plus de 70 ans de s’exprimer, est née l’idée d’une enquête par questionnaire à destination des personnes âgées afin de savoir comment elles vivent le confinement et comment elles se représentent l’après.

L’enquête a été menée via un questionnaire en ligne et via le téléphone. 5 385 réponses ont été enregistrées. Un numéro vert a été mis en place dès le début de l’enquête. 15 bénévoles de OLD’UP ont assuré une permanence. Ce recours au téléphone avec une personne âgée écoutant une personne âgée est en soi une expérience intéressante en parallèle de l’enquête. (1149 appels et 60 % des personnes écoutées). Les appelants étaient contents de pouvoir s’exprimer, que leur voix soit entendue, qu’on leur demande leur avis sur le confinement et sur la crise sanitaire.

OLD'UP remercie tous les participants qui ont permis de faire émerger la spécificité  et l’originalité de notre, votre expérience d'acteurs du vieillissement durable que nous parcourons ensemble et remercie la Fondation de France pour son soutienNous sommes vivants, membres à part entière de l’aventure que le monde d’aujourd’hui nous offre.

L’analyse des questionnaires est achevée, illustrée par des verbatims issus du questionnaire et assortie d’un nuage de mots constitué avec les écoutants de OLD’UP.

Les résultats sont publiés sur ce site (dans un PDF à télécharger en bas de cette page), dans les médias et transmis aux Institutions et politiques concernés. Une suite est en cours avec une analyse plus approfondie des entretiens menés par téléphone et une analyse de 20 nouveaux entretiens longs à mener avec des personnes ayant répondu au questionnaire.

> A lire dans la presse :
https://www.reiso.org/actualites/fil-de-l-actu/6074-covid-5385-vieux-prennent-la-parole-enfin
https://www.santementale.fr/actualites/covid-etc-5-385-veux-prennent-la-parole-enfin.html

La dernière lettre d'information du Pass It On Network (à télécharger en bas de page) publie les résultats de l'enquête en anglais, (traduction réalisée par le Dr Carole-Lynne Le Navenec, liaison à Calgary de Pass It On Network).

 

LES PETITS FRERES DES PAUVRES SE SONT AUSSI PENCHES SUR LES EFFETS DE LA CRISE SANITAIRE

530 000 personnes âgées en état de mort sociale

L’association des Petits Frères des Pauvres vient de publier une étude post-crise sanitaire. Selon les résultats de cette étude, le nombre de personnes âgées isolées a fortement augmenté ces dernières années : elles sont un demi-million à ne jamais ou quasiment jamais rencontrer qui que ce soit, à être en état de « mort sociale » pour reprendre les termes de l’association, exclues des quatre cercles de sociabilité (famille, amis, voisinage, associations).

D’autres chiffres sont tout aussi alarmants : 1,3 million de personnes âgées ne voient jamais ou quasiment jamais leurs enfants et petits-enfants (470.000 dans le précédent baromètre en 2017). 3,9 millions de personnes âgées, soit une sur cinq, n’ont pas ou quasiment pas de relations amicales (1,5 million en 2017). 3,6 millions de personnes âgées sont toujours exclues du numérique même si la fracture numérique se résorbe et qu’Internet a été un outil précieux d’aide au maintien du lien social.

Citée par la moitié des personnes, la crise sanitaire a eu un impact extrêmement fort sur la solitude des personnes âgées. Être sans famille proche, en perte d’autonomie, ne pas être à l’aise avec le numérique et avoir des revenus inférieurs à 1.000 euros sont des facteurs déclencheurs d’isolement, selon les Petits Frères des Pauvres qui appellent à « faire de la lutte contre l’isolement des personnes âgées un axe majeur dans la construction de politiques publiques de prévention de la perte d’autonomie ».

Source : Journal 20 minutes

L’étude complète se trouve sur le site des Petits Frères des Pauvres.

 

--------------------------------------------------------------------------

Pour les adhérents de OLD'UP, il est possible d'écrire un commentaire.

- cliquez sur l'icône à gauche (7ème de cette page) =  SE CONNECTER
- inscrivez votre identifiant transmis par OLD'UP
- inscrivez votre mot de passe transmis par OLD'UP- cliquer sur une des 6 icônes sur votre gauche ou au centre sur le logo de OLD'UP (rond bleu)
- dérouler le texte jusqu'en bas de cette page
- vous pouvez rédiger et envoyer...

Et surtout, pensez à vous déconnecter avant de fermer.

 

Cliquez sans hésiter, sur une de ces références pour en savoir plus…
Si vous êtes membre de OLD’UP, vous pouvez, en bas de cette page, lire les 2 commentaires et vous-même participer en déposant votre avis.