OLD'UP EN BREF !

L'agenda de OLD'UP pour janvier/avril 2023 est accessible en page d'accueil / agenda.

Tous les mois, une nouvelle vidéo sur la chaîne YouTube de OLD'UP ici !

 

ILS/ELLES PARLENT DE OLD'UP

VERBATIM

Il y a un conseil que je donne toujours aux adolescents : faites-vous confiance. Les vieux, pareil : faites-vous confiance ! Le problème, ce n’est pas d’être vieux, c’est de penser qu’on est vieux. Faites-vous confiance ! Ce qui est important pour les vieux, c’est d’aller vers les jeunes. Enrichissez votre point de vue de personne âgée par le point de vue de gens qui grandissent dans une culture différente, à un âge différent du vôtre. Et revenez vers les personnes âgées de votre groupe et tenez-les informées de tout ce qu’elles vont gagner à aller elles-mêmes vers des jeunes.
OLD’UP est une association et je crois beaucoup aux vertus des associations, aux vertus de la société civile. Ce qui me plaît bien à OLD’UP, c’est que on part des vieux qui sont – c’est vrai – très peu écoutés. Et puis l’idée, c’est qu’on va essayer de penser les choses autrement pour nous mais sans pour autant faire du lobbying, sans pour autant dire taratata on arrive, on est les vieux, vous allez voir un peu ! On va travailler avec d’autres, par exemple autour du handicap, autour de la mixité, des jeunes, des vieux, des appartements collectifs… Il y a une marge d’auto-organisation beaucoup plus grande que ce que les gens pensent et je suis heureux que OLD’UP porte cela dans cette catégorie de population que sont les vieux. Ce n’est pas parce qu’ils sont vieux qu’ils ont moins de capacité d’initiative, moins de capacité de solidarité, donc il faut vraiment les encourager à prendre la parole, à se manifester et tisser des liens partout où c’est possible.

Serge Tisseron
Entretien vidéo pour OLD'UP, décembre 2022. La vidéo intégrale
ici.

 

 

Je voudrais dire ma reconnaissance à l’association OLD’UP et à Marie-Françoise Fuchs, sa fondatrice et actuelle présidente d’honneur. Elle a été très importante dans le parcours, le voyage que j’ai fait pour essayer de comprendre ce qu’est la vieillesse. Etre vivant et vieux, ce n’est pas une évidence aujourd’hui dans notre société, cela n’apparaît pas dans les représentations qu’on donne de la vieillesse mais c’est quelque chose que j’ai ressenti à travers toutes les rencontres que j’ai pu faire, les enquêtes que j’ai pu mener, tous les lieux où j’ai pu habiter et vivre et où j’ai pu admirer des personnes qui  accompagnent ceux qui doivent être « pris en charge », et aussi des personnes qui incarnent la vieillesse magnifiquement, comme sédimentation d’expériences, agrandissement psychique et vital de ce que veut dire « être au monde ». Et parmi ces personnes, il y a Marie-Françoise Fuchs. Marie-Françoise, c’est d’abord l’humour. C’est ensuite la grande expérience, la distance, le travail. Et c’est aussi l’expérimentation, l’expertise de l’expérimentation et encore, l’accompagnement à tous les niveaux. Je ne dirais d’un seul mot : Marie-Françoise est l’incarnation de la vitalité. Je n’ai qu’un seul regret, c’est de ne pas l’avoir connue quand elle avait 20 ans !
Tout ce qui se dit à l’intérieur de l’association OLD’UP vient à contre-courant des représentations des vieux aujourd’hui, qui sont de plus en plus stigmatisantes, je dirais même injurieuses vis-à-vis de notre âge. Comme si l’âge était une sorte de fardeau, comme si l’âge était une incapacité à pouvoir penser, vivre le monde, vivre le rapport avec les autres.

Laure Adler
Rencontre avec Marie-Françoise Fuchs en mai 2021 à propos de son ouvrage La Voyageuse de nuit. La vidéo de l'entretien ici.

 

Commentaires fermés