ACTUALITES

OLD'UP vous souhaite une BONNE NOUVELLE ANNEE 2020 !
Pensez à renouveler votre adhésion 2020.  Pour tous les généreux donneurs de sens lire ici

> 3 février : Conférence 5 à 7 de OLD'UP avec Serge Tisseron sur le thème "Robots et personnes âgées"
informations ici

> informations évènements à venir : ici

 

Billets d'humeur / Ouvert aux commentaires pour les adhérents OLD'UP

RUBRIQUE OUVERTE AUX COMMENTAIRES DES MEMBRES
Pour écrire un commentaire dérouler le texte jusqu'en bas de cette page.
Vous pouvez aussi écrire dans le carré qui s'affiche en bas de la page NOS ACTUALITES en cliquant ici >>> 
https://www.oldup.fr/atelier/nos-actualites/939

Sont publiés ici les textes ou billets d'humeur que les membres de OLD'UP souhaitent partager ! Bonne lecture !
Tous les billets figurent en bas de page en pdf imprimables.   (Déroulez pour descendre en bas de la page)

Vous aussi... pouvez écrire et être publié... Vos billets d'humeur seront les bienvenus !
A envoyer à : contact@oldup.fr

A lire aussi :
- en page d'accueil : des témoignages de membres,
- dans la page NOS GROUPES : des témoignages concernant la participation aux groupes de parole de OLD'UP,
- dans la page ACTIONS DE TERRAIN : quelques billets publiés en réaction aux évènements du... terrain,
- dans la PAGE D'ACCUEIL (en cliquant sur OLD'UP en haut de page) carré "des livres, des sites" :
http://www.oldup.fr/content/des-livres-et-des-sites : l'avis de lecteur de OLD'UP à propos de livres qu'ils ont lus et qui les ont fait réagir.

Des billets de... bonne humeur, d'avenir, humeur poétique, zoologique, réflexive, verte, joyeuse, vagabonde, légère, grave, philo, contemplative, chagrin, gilets jaunes, réjouie...et billet d'une jeune fille.

2020 
 
> janvier 2020 OLD'UP regarde et recommande la mini série ... Regardez "C’est la vie ! #LesMetiersDuGrandAge" sur YouTube. c'est amusant, déconcertant, instructif. 
https://www.youtube.com/channel/UCeoyh8M9u8gedvixhzqSMiw
> janvier 2020  Lendemain de fête, billet d'humeur de Kong et Claude Caillart
Le vieux Kong, sur le rivage, a honoré le  Saint-Joseph. Dans son sommeil , des éléphants roses le berçaient.
Quand il se réveille, le soleil déjà haut embue les bouteilles vides.
La grève est déserte, à part un vieux crabe vert qui fait plage nette, suivi d’un goéland argenté.
Aux pieds du sage,  des étoiles de mer sont tombées du ciel.
Dans les terres, un chien aboie. La caravane est passée dans la nuit. Des rois, peut-être ?
Avec la marée, une baleine bleue s’approche, majestueuse. Un bleu pâle, presque blanc. En sort un petit bonhomme tout ridé.
-  Vénérable  Kong , je viens solliciter un don.
Sois le bienvenu sur la grève. Qui que tu sois.

  • Je suis un modeste chercheur de fonds. Cousin éloigné de Jonas , Pinocchio , et  Sinbad le Marin. Cette baleine m’a recueilli, et projeté jusqu’à toi.
  • Et qu’attends-tu de moi ?
  • Rien que de très simple : tu colles un timbre sur une étoile de mer, et tu la remets à l’eau, loin de la grève. Évidemment, sous le timbre, tu as joint une enveloppe, avec un chèque dedans .
  • C’est tout ?
  • Tu peux aussi mettre ton chèque dans la bouteille, que tu lances à la mer. C’est moins rapide, et plus dépendant des courants qui longent les grèves, incertaines.
  • A la cause des Vieux, je ne peux qu’adhérer. Compte sur mon soutien, moral et financier.

Après cet échange, le petit voyageur gris  rejoint sa baleine bleue, accompagné d’une nuée de mouettes rieuses. Sans dédain pour ce don dédié , il se promit d’adresser un reçu au Vieux Kong. donateur.
Ainsi prend fin cet appel de fonds, adressé à tous les généreux donneurs de sens.
 

ARCHIVES DE 2019 :
> décembre 2019 billet de Noël du Vieux Kong (suite de suite) de Claude Caillart.
Noël du vieux Kong.
Assis sur le rivage, Confucius - Maitre Kong- médite.
La mer s'est calmée, le vent a faibli . Le soleil va se lever, effaçant les dernières étoiles.
Dans le silence de l'aube, les oiseaux migrateurs progressent vers le Sud.
Émergeant du levant, un point grossit, qui vient perturber le vieux Kong . Sur un objet flottant, deux personnes s'activent. C'est un pédalo, animé par  un vieux mal rasé et une jeune femme sous voile. Ils échouent leur engin sur la grève.
Le vieux barbu débarque, courbé, fourbu. Il va aider la jeune femme à mettre pied à terre.
Kong est toujours silencieux : que peut-il faire de plus ? Il demande au couple de le lui dire.
Ils sont trop éprouvés pour répondre , et leur  langage est inconnu, ici.
Il devine leur détresse, et leur propose un changement de véhicule : il leur offre son âne, pour aller où ils le désirent. Il sent qu'ils cherchent un abri sûr, mais ne sait pas quoi, ni comment, le leur dire. Il murmure à l'oreille de l'âne la direction à prendre . Au vieux barbu, il dessine sur le sable comment trouver l' étoile du  Nord. Le barbu s'est redressé, il cherche la Polaire, près de la Grande Ourse, au bout de la Petite Ourse. Le vieux Kong la montre du doigt .
Le couple de migrants s'endort sur la grève. Après un jour de repos complet, ils repartent, suivant  l'âne qui les guide. Marchant la nuit, dormant le jour, ils progressent, atteignant un nouveau rivage. Les résidences leur sont fermées. Ils se contentent d'un abri précaire.
Un enfant y nait dans la nuit, qui fait clignoter les étoiles.
Maître Kong regrette un peu son âne, mais se console avec un verre de Saint-Joseph.
Joyeux Noël .
 
> décembre 2019 billet de Bonne Humeur et de Noël de Paule Giron.
Pour Noël, j’ai envie de faire un cadeau à tous les Old Upiens. Un vrai cadeau de Noël : Lire “Relire le relié“, dernier livre de Michel Serres (Le Pommier) : Méditation ultime d’un vieil homme sur sa culture chrétienne. Et le livre commence par Noël et il rappelle à tous ceux qui, dans notre nuit actuelle, cherchent l’étoile qui pourra nous guider vers une autre civilisation, plus humaine, l’A.B.C. de Noël :   “Ils attendaient un roi, il vint un charpentier“ Magnifique rappel pour recadrer nos attentes d’un autre monde. Nous attendons d’en haut ce qui, en fait, viendra “d’en bas“. 2 S.D.F. sur de la paille qui veillent sur leur nouveau-né. Ce sera çà le nouveau monde. D’en haut, du savoir, du pouvoir, de la science, rien de neuf. D’en bas, peut-être bien que ce sera là qu’il faudra voir du neuf.  JOYEUX NOËL !
                                                                                           
 > novembre 2019 billet d'Humeurs du Vieux Kong (suite) / Recherche de sens de Claude Caillart.
Résumé du billet précédent : Le Vieux Kong a du mal à marcher : un bigorneau a été introduit dans ses tongs . Il reste assis sur le rivage, d’où il contemple les nuages.
Le Vieux Kong, dans un nuage de mots, visionne le site des Vieux Debout. Dès l’accueil, quelque chose a changé, presqu’imperceptible.
Il reconnait bien les paroles fondatrices, l'incitant à « Donner du sens et de l’utilité à l’allongement de la vie ».Mais il remarque des ajouts : en haut à droite, on propose aux  Vieux  de donner, en plus,  de l’agrément. L’agrément, vraiment ?
Le Vieux Kong tire sur sa barbichette. A-t-il bien compris? Doit-il donner son accord formel, son agrément, avant d’accepter de vieillir, ou bien doit-il considérer sa vieillesse comme agréable ? S’il est encore capable de rester debout, cette station lui est plutôt pénible. Une place assise lui semble plus agréable.
Plus  loin,  le mot de la Fondatrice et celui du Président s’accordent  pour  ajouter du bonheur ! Et le bonheur, pour Maitre Kong, c'est de rester assis, tant il a mal au pied ? Le Vieux Kong, cherche à s’élever par la pensée, par la contemplation, loin  de l’agitation du monde. Agiter les mots dans tous les sens lui semble une perte d’énergie. Et le sens de la  vie, c’est quand même de chercher à économiser l'énergie, en utilisant mieux ses cinq sens.
Ecouter la parole de l’autre,  ses silences, son absence, tout en restant présent au monde.
Le Vieux Kong aime ainsi se figer dans le silence assourdissant de la mer. Il la voit qui monte, il la sent, il l’entend, il en reçoit dignement l’écume salée. Quand il est trempé, il attend le soleil.
Pour lui, les mots n'ont plus de sens. (A suivre)
 
 > novembre 2019 billet d'humeur amère de Christie R.R. texte étonnant d'une "slameuse" octogénaire, intitulé par elle "Poubelle la vie":
(EN AVANT PROPOS de la part de Claude Caillart, ce billet publié sous une rubrique "Sourires d'aïeules" vous inspire ? Vous avez envie de vous exprimer ? Ou d'y répondre ? Vos réactions peuvent être publiées sur ce site en bas de page si vous êtes membre de OLD'U¨P, et/ou communiquées à l'autrice, si vous le souhaitez. Et en faire un livre, pour réunir ces billets d'humeur de Vieux ? )
"Quand on a 80 berges, / C'est bien fini la gamberge; / Quand on a 80 piges, / Tout se glace, tout se fige; / Quand on a 80 ans, / C'est plus "avec" ...c'est "sans". Bref, c'est quoi la vie ? /  C'est la chienlit. /
Quand les pieds sont trop éloignés, / Pour être touchés, chaussés, lavés; / Quand les mains sont trop fébriles, / Ecrire ou caresser, c'est difficile; / Quand je n'écris plus que du Trash, / Un tout, un rien me fâche ... /
Alors, Mamie, / C'est quoi la vie ? / C'est de la roupie. / Quand la télé devient bocal de poissons rouges, / Avec juste des machins qui bougent; /Quand le frigo est vide, / La tête aussi, le cœur et le bide, / Quand SOS -Amitiés est aux abonnés absents; / Tous à la plage, sauf les impotents. / SOS Zoulou-Amitiés, /
Répondez, je vous en prie / C'est quoi la vie ? 
Quand j'ai trop tué mes coussins imbéciles, / Quand j'ai trop pleuré mes larmes de crocodile, / Quand poubelle-la-vie rime avec hallali, / Alors, mamie, c'est quoi ta ritournelle, / Ton secret de Polichinelle ?
Me faire la belle ... Me faire la belle ...
 
Les billets d'humeur de 2016, 2017, 2018 et 2019, sont archivés ci-dessous en documents pdf. Si vous êtes adhérents, vous avez accès à l'interface ARCHIVES de OLD'UP. 

Si vous êtes membre de OLD’UP, vous pouvez, en bas de cette page, lire les 12 commentaires et vous-même participer en déposant votre avis.