OLD'UP EN BREF

 2024 : rejoignez-nous, adhérez !

L'agenda de OLD'UP pour janvier-avril 2024 est accessible en page d'accueil / agenda. Ou bien en cliquant ici ou .

Tous les mois, une nouvelle vidéo sur la chaîne YouTube de OLD'UP. A voir ici

Le livret compte-rendu de l'enquête sur le cadre de vie est paru. A télécharger ici en pdf

 

LES SEPTUA/OCTOGÉNAIRES

Quelques mots sur le groupe

Ce groupe s’adresse à tous ceux et celles qui découvrent entre 70 et 80 ans quelques changements tant sur le plan de l’énergie, et des transformations physiologiques, psychologiques, affectives et morales. Les participants éprouvent le besoin d’en parler.

Informations pratiques

Les animatrices du groupe sont : Marie-Claire Chain et Monique Cambier
Contacts mails : mcchain@wanadoo.fr et ymcambier@wanadoo.fr
Lieu de réunion : C3B (Centre Culturel de Beaugrenelle), 54 rue Emeriau, Paris 15e
Retrouvez les prochaines dates en page d'accueil du site, rubrique "agenda".

A lire ci-dessous, un entretien avec Marie-Claire Chain à propos de ce groupe septua/octo. Le texte est également téléchargeable en bas de la page.

Entretien avec Marie-Claire Chain

Groupes de parole OLD’UP

Les septua/octogénaires

 

Ce groupe de parole est animé par Marie-Claire Chain et Monique Cambier. Entretien avec Marie-Claire Chain

 

Quelle est l’origine de ce groupe ?

Le premier groupe que j’ai mis en place à OLD’UP s’intitulait « Vieillir en couple ». Ce qui était intéressant, c’est que les couples se dissociaient et venaient séparément parler des difficultés qu’ils rencontraient : se préserver un espace à soi n’était pas si facile. Ce groupe a existé pendant deux ans et il a disparu parce que l’un des conjoints est décédé et surtout parce que la demande d’un travail en couple se faisait plus rare.

Je l’ai remplacé par « Les septuagénaires » avec l’idée de parler de ce qui se passe dans les 5 ans qui suivent la retraite. Qu’avons-nous fait de ce temps-là ?

Les participants ayant vieilli comme nous tous, le groupe s’appelle maintenant « Les septua/octo ». Nous nous intéressons à ce parcours de vie situé entre 70 et 80 ans.

 

Comment fonctionne le groupe ?

C’est un groupe de parole, les participants (qui sont principalement des femmes à une exception près) s’impliquent, parlent  librement et alternativement, à partir d’un thème que je propose. L’expression est facile et conviviale. Dernièrement, nous avons parlé des vacances. D’autres sujets abordés récemment : les rencontres, le plaisir de se retrouver, le plaisir d’écouter les autres ; la place que vous occupez, la place que vous vous donnez ; les différences entre  la conversation, le bavardage et l’échange J’essaie de stimuler la réflexion, de sortir de la routine du quotidien.

 

Combien y a-t-il de participants ?

Le nombre de participants est très variable. Selon les séances, nous sommes entre 8 et 12… C’est un groupe chaleureux, pas très structuré, très vivant. Il y a beaucoup de fidèles, avec quelques nouvelles têtes. Elles – comme je le disais, ce sont principalement des femmes – font connaissance rapidement, se voient en dehors, organisent des sorties. Elles viennent beaucoup pour écouter les autres et ça les aide à avancer. Elles se disent qu’elles ne sont les seules à vivre ce qu’elles vivent au quotidien. Il y a un fort besoin de développer de nouveaux liens sociaux et ce groupe s’y prête bien. Elles parlent facilement d’elles, de leur vie. Elles ont toutes travaillé, aucune n’est restée au foyer, beaucoup n’ont pas eu d’enfant.

Je remarque que parmi les participants, plusieurs assistent à d’autres groupes OLD’UP, en particulier les groupes sur la spiritualité ou « Vivre ma réalité ». Ce sont des thèmes voisins en réalité.

 

Quel est le contenu des séances ?

Nous commençons par rappeler les règles de confidentialité et de discrétion du groupe, la nécessité d’aller sur le site de l’association et de donner des informations sur ce qui se dit lors de la réunion générale. Cela permet que chacun soit au courant de l’actualité OLD’UP. L’enquête récemment parue « Quel cadre de vie pour nos vieux jours ? » nous intéresse beaucoup. C’est maintenant qu’il faut penser à notre à-venir.

Nous tentons d’aborder des sujets plus philosophiques, en nous renouvelant souvent, c’est ce qui me motive particulièrement. Le sens de notre vie.  La réflexion est stimulante ! Je projette certainement quelque chose de moi dans cet atelier. Je veille surtout à ce que les participantes s’écoutent, parlent de leur place et soient bienveillantes.

Nous sommes là pour parler des changements qui surviennent en nous, nos transformations physiques et mentales. Comment nous étions il y a dix ou quinze ans, comment nous sommes aujourd’hui. L’équilibre par exemple, ou l’appétit qui diminue. J’aimerais que les participants parlent de leurs pertes et de ce que ces pertes peuvent leur faire gagner. S’appuyer sur les difficultés que l’on rencontre pour accéder à autre chose : c’est ça l’esprit OLD’UP !

 

Où se passent les réunions ?

Le groupe se réunit au C3B dans le quinzième arrondissement. Le lieu n’est pas follement gai mais certaines se retrouvent avant pour déjeuner. On parle alors d’autre chose que du thème du jour qui n’est abordé que pendant la séance. J’ai fait des rencontres formidables avec des gens qui peuvent avoir 20 ou 30 ans de moins que moi !

 

Plus sur le groupe

Piqure de rappel : prochain rendez-vous le jeudi 12 octobre, 14h à 16h, 54 rue Emeriau 75015 Paris.
Bonjour à tous et toutes. J’envoie à tous les inscrits sur ce Groupe de paroles même si il y a des absents excusés pour cause de santé. C’est une façon de rester en contact avec eux et de les tenir au courant de nos échanges, de nos projets.
Nous nous sommes réunis très récemment mais les calendriers sont serrés au C3B et Françoise Lavelle fait des prouesses.
Nous avions échangé sur les vacances et les effets du vieillissement sur la conduite auto entre autres.
Jeudi prochain, éventuellement si vous n’avez pas d’idées à proposer, on peut se dire que ce groupe de parole vous apporte depuis que vous y participer/ Ceci en vue du prochain colloque (VIVRE A TOUT AGE) .
Et dans un deuxième temps : Quelle est votre place dans votre vie de tous les jours.? Parmi vos amis, votre famille, les groupes auxquels vous appartenez.et surtout pour vous même. Habiter sa vie changer de place, etc.. qu’est ce que ce mot évoque?
Référence au livre de Claire Marin (philosophe) « Etre à sa place"
Avec toutes nos amitiés

Monique et Marie-Claire

Prochain groupe de parole Jeudi 23 novembre même lieu même heure.
N’oubliez pas de vous inscrire au Colloque le jeudi 17 novembre au Ministère de la Santé.
 

------------------------------------------------

Un petit mot d'accueil de Marie-Claire Chain pour le premier rendez-vous de la rentrée 2023 (28 septembre) :
Bonjour à tous et toutes. Heureuse de vous retrouver pour commencer une
nouvelle année avec vous.
Monique Cambier, en voyage, sera absente.
Comme d’habitude pas de programme mais une liberté de parole impliquée pour
exprimer ce qui se passe dans votre vie en ce moment.
_Les vacances pour ceux et celles qui sont partis de Paris
_Les lectures, les balades, les spectacles, les belles rencontres
_Les projets pour l’année qui vient.
_ les questions qui se posent après quelques années de la retraite ou pour celles qui la découvrent ?
Qu’est ce qui fait la spécificité d’OLD UP etc..
L’accueil des nouveaux, des nouvelles ?

Le compte-rendu des réunions des années précédentes figurent dans la page ARCHIVES accessible aux membres de OLD'UP avec leur mot de passe. Ils peuvent circuler auprès des nouveaux adhérents à OLD'UP que nous pourrions rencontrer.

Les synthèses des thèmes traités en 2021 sont à lire ci-dessous en cliquant dans le rectangle bleu.

Avril 2021 : La transmission

La Transmission :

- Ce thème a suscité des réflexions sur ce que nous vivions à notre époque par rapport à celle que vivent nos petits enfants qui posent des questions à leur grands parents.

- livre souvenirs pour le laisser aux enfants et petits-enfants.

- échanges avec des petits enfants en Suisse. Pas facile de les voir.

- vocation éveillée chez un grand petit fils à la lumière d’échanges profonds et anciens.

- transmettre des valeurs morales et affectives à nos descendant en vivant nous même avec un certain courage qui n’est jamais dit mais manifesté.

- rapprochement avec un fils divorcé qui s’est un peu éloigné du palier où il habitait en face de ses parents. La communication est rétablie et beaucoup plus facile..

-Transmettre ? Je me suis éloignée de mes enfants et petits enfants et ma vie a changé depuis les différents confinements. J’assiste par Internet à plusieurs conférences et vois mes amis. Je travaille également le grec.

Question autour de la place que nous avons désormais auprès de nos enfants : Protecteur ? est-ce en train de se transformer dans le sens que ce sont eux qui vont nous protéger.

Donne t-on des conseils ? des éclairages plutôt. Avons-nous des opinions que nous pouvons partager ?

Arrêter de dire « les enfants » : Nous sommes adultes maintenant.

Marie Chantal V. nous communique deux titres de livre : Théâtres de Robert BADINTER chez Fayard  / Le courage de la nuance de Jean BIRNBAUM au Seuil

A voir en replay sur LCP Order sur la chambre des Communes au moment du BREXIT

Et le  27 mars interview de Bertrand Tavernier. 

Reportage sur France TV sur Françoise Hardy qui témoigne « que la variété n’est pas toujours de la sous culture lorsqu’elle est incarnée par de réels artistes pleins d’humanité » dixit Marie-Chantal V.

Archives février 2021

ZOOM du 10 février 2021 fait l'objet d'un CR en PDF  à télécharger  en bas de cette page. 
Thème : "Qu’est-ce qui vous paraît essentiel en cette période morose ? Quelles sont vos activités préférées ?" 

> En mars, nous avions programmé d’abandonner pour une séance, le thème des amitiés tardives à la suite du livre, Braises de Sandor Maraï pour aborder celui de la créativité. En avril,  nous avons parlé des amitiés nouvelles, réfléchir à ce qui parait essentiel pour vous à cet âge charnière après la retraite et avant le grand âge.
Quelles énergies mettre en place avec qui, comment ? Pourquoi ne se sent-on pas vieillir ?
Quelles activités privilégier lorsque l’on se sent seul et sans trop d’idées et d’amis. Rôle des groupes de parole de OLD'UP
Quid des relations en famille : conjoint, compagnon enfants petits enfant  ou solitude ?

> Thèmes de réflexions :«Quelle place accordons-nous à la créativité dans nos vies ? Notre propre créativité mais aussi celle des autres à partager.. ." Plaisir procuré par l’écoute d’un concert, parcourir une exposition de tableaux, de sculptures de photos et d’en parler autour de nous.
On peut se poser une question toute simple : Est-ce que nous avons des activités créatives ? Comme, faire de la poterie, peindre, écrire, faire de la musique, chanter (la liste n’est pas exhaustive…). Et par ailleurs, intégrons-nous à notre vie de tous les jours des activités culturelles (fréquentation de musées, de salles de concerts, de cinémas, de théâtre), mais aussi lisons-nous de façon régulière ?
La question que nous pouvons nous poser ici est celle de l’importance que nous accordons à ces deux versants de la créativité (grande peut-être, mais aussi bien très ténue, expériences très différentes).  Et si nous continuons à les cultiver, savoir ce qu’ils nous apportent : plaisir, mais aussi élargissement de notre vision du monde, liens avec les autres – quand par exemple, on va voir à plusieurs une exposition ou un film.
Chacun, chacune a pu s’exprimer : pour l’un c’était d’organiser un déjeuner tous les trois mois, informel avec d’anciens collègues ou des nouvelles relations, entre hommes pour d'autres : la vie associative, la photo, la musique, la peinture, le chant ...se cultiver pour soi en approfondissant ses connaissances, ne pas être seulement consommateur mais partager. La créativité est un accomplissement de soi. L' organisation d’une vie culturelle pour sourds et mal entendant  APKASIE a été évoquée.

> Nous parlons des amitiés après 70 ans, chacun donnant libre cours à son histoire et son opinion. Pour ceux et celles qui ont lu Braise de Sandor Marai certains passages remarquable sont cités : notamment l’amitié de la toute jeune enfance voire l’adolescence.
Questions autour des critères d’une amitié vraie : agir ensemble, intérêts communs, réciprocité, CONFIANCE.; pour trouver des amis... parvenir à être AIMABLE. Pour certains, le manque de sociabilité ne les amène pas à chercher de nouveaux amis. Quand on quitte son travail à la retraite, on ne voit plus ceux que l‘on a côtoyé pendant des années.
(Livres recommandés Boris Cyrulnik « Le murmure des fantômes » chez Odile Jacob).
(Films «  Green Book » Au bout des doigts » la Mule » les Invisibles » l’ordre des Médecins »)

>  Francine Paillet a réfléchi et suggère «  Quelle place accordons-nous à la créativité dans nos vies ? Notre propre créativité mais aussi celle des autres à partager.. Plaisir procuré par l’écoute d’un concert, parcourir une exposition de tableaux, de sculptures de photos et d’en parler autour de nous. » Je reviens sur le thème que j’évoquais il y a deux semaines. La place accordée à notre créativité et à celle des autres dans nos vies.
On peut se poser une question toute simple : Est-ce que nous avons des activités créatives ? Comme, faire de la poterie, peindre, écrire, faire de la musique, chanter (la liste n’est pas exhaustive…). Et par ailleurs, intégrons-nous à notre vie de tous les jours des activités culturelles (fréquentation de musées, de salles de concerts, de cinémas, de théâtre), mais aussi lisons-nous de façon régulière ?
La question que nous pouvons nous poser ici c’est celle de l’importance que nous accordons à ces deux versants de la créativité (grande peut-être, mais aussi bien très ténue. Expériences très différentes).  Et si nous continuons à les cultiver, savoir ce qu’ils nous apportent : plaisir, mais aussi élargissement de notre vision du monde, liens avec les autres – quand par exemple, on va voir à plusieurs une exposition ou un film.

 

Cliquez sans hésiter, sur une de ces références pour en savoir plus…
  1. Fichier attachéTaille
    PDF icon CR-Séance 11_02_2020.pdf297.95 Ko
    PDF icon Groupe de parole-septua-octo.pdf1011.87 Ko
Commentaires fermés